Non classé

Comment calmer les douleurs rhumatismales et l’inflammation ?

Le rhumatisme est un terme assez vague utilisé pour désigner toute maladie qui provoque une douleur ou une inflammation dans une articulation ou des structures adjacentes telles que les tendons ou les ligaments. Il peut s’agir d’arthrose, d’arthrite ou de maladies auto-immunes comme l’ostéoporose ou la polyarthrite rhumatoïde. Ces maladies des os et des articulations sont l’une des principales causes d’incapacité et d’invalidité. Les rhumatismes touchent tous les groupes d’âges et constituent la première cause d’arrêt maladie.

Avant d’apprendre à soulager les douleurs rhumatismales et l’inflammation, comprenons d’abord leurs causes et leurs symptômes.

Devis express gratuit

Comment savoir si l’on est atteint de rhumatismes ?

Les principaux symptômes du rhumatisme se résument à des douleurs dites mécaniques. Ceux-ci comprennent généralement :

  • inflammation chronique des articulations ;
  • inflammation des poumons ;
  • fatigue intense;
  • douleur, raideur ainsi que des gonflements des articulations ;
  • engourdissement des mains et des pieds ;
  • perte de la fonction articulaire ou même invalidité grave ;
  • dysfonctionnement diastolique, c’est-à-dire remplissage du ventricule gauche ;
  • hypertension pulmonaire voire infarctus du myocarde ;
  • risque cardiovasculaire.

Certains patients développent même de la fièvre. Pendant la journée, le mouvement des articulations réduit la raideur. La douleur est plus ou moins intense selon la cause et la zone touchée. Les rhumatismes peuvent entraîner des déformations (mains, pieds, etc.) ainsi que des problèmes de mobilité.

Quelles sont les causes des rhumatismes ?

Les rhumatismes sont causés par le vieillissement, les lésions articulaires ou un stress excessif sur le cartilage, ce qui explique pourquoi certains athlètes sont touchés. Un système immunitaire dérégulé peut également entraîner des rhumatismes. Les carences en calcium et en vitamine D sont fréquentes chez les personnes atteintes d’ostéoporose et augmentent le risque de fractures.

Comment soigner les douleurs rhumatismales et l’inflammation ?

Les rhumatismes peuvent être traités par différents moyens. Ceux-ci vont des soins qui n’impliquent pas la prise de médicaments aux traitements médicamenteux, notamment :

Prendre soin de son hygiène de vie :

  • perdre du poids pour éviter de solliciter le moins possible les articulations, suivre une alimentation adaptée, riche en légumes et fruits, avec une consommation modérée de viande, de charcuterie et d’alcool ;
  • Arrête de fumer ;
  • Prenez soin de vos dents dans tous les cas, mais il a été démontré qu’une mauvaise hygiène bucco-dentaire se produit dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde ;
  • Equipez-vous d’un bon matelas et d’un oreiller confortable pour bien dormir et réduire les risques de douleurs nocturnes ;
  • L’application d’une compresse chaude peut soulager la raideur et la glace peut soulager une douleur intense.
  • Utilisation d’outils auxiliaires tels que couverts ergonomiques, baguette, pratique de softball…

Effectuer des séances de rééducation avec un kinésithérapeute pour

  • apprendre les postures et gestes corrects ;
  • Soulager la douleur ;
  • Savoir utiliser une canne et porter une minerve ou autre aide facilitant le mouvement ou le confort des articulations.

Pratiquer une activité sportive adaptée :

La pratique d’une activité physique appropriée est fortement recommandée pour maintenir la mobilité articulaire et la circulation sanguine. En effet, des exercices ciblés aident à prévenir la raideur et à améliorer la mobilité des membres. Par exemple, s’étirer le matin évite les engourdissements et détend les muscles après des heures de silence. Le manque d’exercice, par contre, conduit à la perte de cartilage.

Les cures thermales :

La majorité des curistes sont traités pour des rhumatismes. Le thermalisme soulage et entraîne la mobilité. En effet, la combinaison de douches, bains, bains de vapeur, traitements de boue et jets relaxants stimulent la circulation, réduisent la douleur et l’inflammation.

Dans le rhumatisme psoriasique, l’hydrothérapie est bénéfique pour la peau et les articulations. Il est également indiqué dans l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite, les tendinites chroniques et la fibromyalgie.

Les traitements médicamenteux :

Les traitements médicamenteux peuvent aussi aider à soulager la douleur et à réduire l’inflammation. Dans un premier temps, des antalgiques tels que le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Lorsqu’elles ne suffisent pas, les injections de corticostéroïdes (hormones naturelles) peuvent réduire l’enflure. Le but des traitements est de limiter les crises et les inconforts liés aux douleurs parfois invalidantes. S’il n’est pas possible de les contrôler et d’enrayer la détérioration, on se tourne vers les biothérapies, qui sont des traitements de base basés sur la biotechnologie. Il existe également des médicaments qui protègent le cartilage, appelés chondroprotecteurs.

Ce qu’il faut retenir :

Les rhumatismes inflammatoires sont une maladie auto-immune. Leurs douleurs surviennent la nuit et pendant le repos, ce qui affecte la qualité du sommeil. Cette condition affecte généralement les personnes âgées de 20 à 50 ans. Leur développement ne peut qu’être ralenti ou calmé, mais ils ne peuvent pas être guéris.

En revanche, en cas d’arthrose du genou et de la hanche, une chirurgie avec prothèse peut être envisagée.

You may also like...