Non classé

Quelles sont les douleurs après une opération d’une hernie discale ?

La hernie discale, première cause de sciatique, peut être opérée avec des indications précises. Comme pour toute chirurgie, la douleur après une hernie discale peut soulever de nombreuses questions. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux questions relatives à la douleur après cette opération.

Les chirurgiens doivent généralement avertir les patients que même si la hernie disparaît, des douleurs peuvent survenir après la chirurgie. Dans 8 à 9 cas sur 10, la douleur disparaît après la chirurgie. Cependant, si la douleur persiste, l’évaluation de l’image devra être répétée. Des précautions doivent être prises pour éviter une récidive prématurée ou des fragments résiduels qui peuvent comprimer les racines du nerf sciatique. Sinon, le traitement est médicamenteux.

Des antalgiques neurotropes, une série de médicaments qui agissent sur le mécanisme de la douleur, sont prescrits pour tenter de soulager cette douleur.

Devis express gratuit

La douleur immédiate après l’intervention

Une autre complication peut survenir quelques heures après la chirurgie : la formation d’hématomes dans la zone chirurgicale. Ce saignement provient le plus souvent des veines du canal rachidien. Le patient ressent alors de fortes douleurs au dos et aux jambes quelques heures après la chirurgie et peut être partiellement paralysé. En cas d’urgence, vous devez contacter votre chirurgien.

Plusieurs jours après l’intervention

Dans les jours qui suivent la chirurgie, en particulier pour la sciatique hyperalgésique préopératoire, la chirurgie peut l’atténuer, mais les patients peuvent ressentir de fortes douleurs de type sciatique dans les jambes. Ce sont des douleurs inflammatoires avec œdème radiculaire qui disparaissent avec les traitements antalgiques et anti-inflammatoires.

Plus loin, le patient peut avoir une infection sous-cutanée commune qui se résout avec un simple traitement topique, ou une infection appelée spondylodiscite qui est plus profonde dans la cavité discale opérée. Une prise de sang et une IRM sont nécessaires au diagnostic. Ensuite, sous contrôle radiologique, le disque est perforé pour trouver la bactérie.

Les patients peuvent présenter une récidive de sciatique associée à une récidive de hernie discale après des jours, des mois ou des années de repos. Si elle survient quelques jours après l’intervention, elle peut être précoce, justifiant dans la plupart des cas une réintervention. Elles sont généralement tardives et surviennent dans 10 à 15 % des cas.

Au final, un certain nombre de patients présentent des douleurs chroniques par rapport aux sensations de brûlure, de chaleur et de froid qui se réveillent la nuit. Ce sont des douleurs neurologiques associées à des douleurs du tissu nerveux qui nécessitent un traitement spécifique.

Cependant, toutes ces complications sont heureusement rares, et les études publiées dans la littérature oublient que pour la sciatique, les résultats de cette chirurgie sont bons à supérieurs dans 70 à 92 % des cas.

You may also like...